Veolia nous explique l’importance de boire !

L’hydratation est indispensable au bon fonctionnement du corps humain. Comment bien s’hydrater ? En buvant de l’eau ! Réponse évidente, non ? L’eau est vitale : elle représente 70% du poids corporel de l’adulte. Notre partenaire VEOLIA nous explique l’importance de boire et nous livre quelques conseils, bien utiles pour pratiquer la course à pied ou la marche nordique.

 

Les effets positifs d’une bonne hydratation sur l’organisme :

  • fonctionnement optimal des cellules
  • meilleure concentration
  • meilleure digestion
  • meilleure élimination des toxines
  • meilleures performances intellectuelles
  • meilleures performances physique
  • facilite le transit intestinal

 

Comment s’hydrater naturellement ?

Saviez-vous que seule l’eau hydrate toutes les cellules de notre corps ? Les boissons telles que le café, le thé, les sodas ou les jus de fruits – même bio – n’hydratent pas le corps humain. Au contraire : elles déshydratent plutôt l’organisme. Afin d’hydrater correctement les cellules de votre corps, buvez de l’eau !

 

Comment s’hydrater correctement ?

Pour une hydratation correcte de l’organisme, il est conseillé de boire au minimum 1L à 1,5L d’eau par jour. Bien évidement la chaleur ambiante ou votre activité physique impactera cette quantité. Si vous êtes déshydraté et que vous absorbez une grande quantité d’eau en un coup, l’eau va s’évacuer rapidement via l’urine. C’est, en fait, le même principe que pour les plantes. Si une plante manque d’eau, un arrosage intensif ne va pas être efficace : toute l’eau va se retrouver dans la coupelle, sous la plante. C’est exactement pareil pour le corps humain. Pour bien s’hydrater, les petites gorgées d’eau sont beaucoup plus efficaces. Elles permettent d’humidifier les cellules à l’intérieur du corps. L’eau est alors retenue par les cellules.

 

Quand s’hydrater ?

Il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire ! La sensation de soif intervient lorsque vous êtes déjà déshydraté. Hydratez-vous donc tout au long de la journée. Évitez également de boire pendant les repas : cela peut gêner la digestion. L’hydratation fait partie des 4 piliers de la vitalité :

  • manger sainement et s’hydrater
  • bouger et s’oxygéner
  • gérer son stress et son rythme de vie
  • restaurer son sommeil

 

Chez les sportifs :

Pendant l’effort, le sportif transpire avant tout de l’eau ce qui entraîne une déshydratation, mais également des sels minéraux tels que du sodium, du potassium dans la sueur. Il est donc important de boire en quantité suffisante pour se réhydrater, se reminéraliser, pour limiter la déperdition en énergie consécutive à la déshydratation et conserver l’équilibre physiologique du corps.

 

Pourquoi le sportif doit-il boire ?

D’abord, tout dépend de l’activité pratiquée, de l’intensité et de la durée de l’effort. Plus la séance est longue et intense, et plus la quantité d’eau « perdue » sera importante. Jusqu’à une heure d’effort pour limiter la déshydratation, de l’eau suffira. Au-delà et si l’effort est intense il faut un apport en sodium, un composant du sel. Les conditions climatiques sont également déterminantes si l’on veut pratiquer son sport sans risque. Sur les efforts les plus important (au-delà d’une heure de pratique ou par température supérieur à 20°C) des études montrent que l’utilisation de boissons de l’effort (faite maison ou en vente libre) favorise le retour à l’équilibre physiologique de l’athlète.

Quelle(s) boisson(s) choisir durant l’effort ?

·         Les boissons de l’effort (ou boissons énergétiques) : elles sont intéressantes à partir d’un certain niveau d’intensité d’exercice : « Elles contiennent des glucides (des sucres), du sel, des protéines, du magnésium, potassium, calcium bref tout ce que l’on perd pendant l’effort. Et certaines contiennent même des antioxydants. » Toutefois, plus ces boissons auront des constituant naturels plus elles seront utiles à votre organisme à contrario des boissons contenant des édulcorants de synthèse apportant très peu d’énergie.

·         Préférer les boissons isotoniques : c’est une boisson de l’effort dont la composition est proche de celle du sang. Elles sont vite et mieux absorbées par le corps.

·         Eviter les boissons acides : les sodas light par exemple n’apporteront pas d’énergie. Pire, ils amplifieront l’acidité du corps favorisant la stagnation des toxines dans l’organisme. Les boissons contenant de la caféine ont un effet diurétique et donc favorisent la déshydratation de l’organisme.

 

Boire avant, pendant et après une séance :

Avant tout, il est important de s’hydrater un peu avant la séance, 10 minutes avant environ. Puis il est bon de boire « toutes les 30 minutes d’effort » par petites gorgées. »

Mais là encore, le rythme peut varier d’une personne à l’autre et en fonction de l’intensité et de la chaleur existante.

Pour une bonne hydratation, l’important est d’avoir sa « bouteille/boisson » à portée de main et de boire par petites gorgées régulièrement en évitant d’attendre d’avoir soif.

Quels sont les risques de la déshydratation ?

La déshydratation peut avoir des répercussions directes sur les performances ! Il est communément admis que pour 1% de déshydratation, les performances chutent de 10%. La déshydratation diminue la concentration, les réflexes, et  la vigilance provoquant ainsi une hausse des risques de blessures, augmente les risques de crampes, de contractures, de déchirures et tendinites. Une bonne hydratation permet également une meilleure récupération.

 

Les premiers signes d’une déshydratation :

  • une sensation de soif,
  • l’élévation de la fréquence cardiaque,
  • une baisse de la tension artérielle,
  • une chute des capacités musculaires.
  • une déshydratation modérée se fera ressentir par une fatigue et une lassitude.
  • une déshydratation sévère se ressentira par une sensation de soif intense au cours de l’effort, des jambes lourdes, un essoufflement, des douleurs musculaires et tendineuses…

Une déshydratation sévère entraîne une altération de l’état général pouvant nécessiter un avis médical urgent. Dès l’apparition de l’un de ces signes, il est déjà trop tard pour réagir car la capacité d’absorption de l’estomac est insuffisante pour combler rapidement une déshydratation.

Conclusion

Pour être au top de ses performances, l’idéal est donc de boire par petites gorgées tout au long de la journée. L’eau du robinet s’y porte très bien, elle est suffisamment riche en minéraux pour répondre aux besoins de l’organisme.

 

En savoir plus avec VEOLIA : www.service.eau.veolia.fr/home.html